Saint-Georges et les Maures et les chrétiens

On ne sait pas l'année commence nos célébrations en l'honneur de Saint-Georges le martyr, al no existir documentació sobre la mateixa ni en l’Arxiu Municipal ni en el Parroquial de la que es puguen fixar els seus orígens, avoir été détruit pendant la guerre civile.

Selon la tradition principalement acceptée, nos célébrations proviennent de soldats anciens, dans le cas de Mariola ont pris part, entre autres dans la guerre de Succession, sur le côté de Felipe V, sachant que porté sa bannière à l'image de Saint-Georges. Comme indiqué dans plusieurs lettres et documents 1747 les dépenses existantes pour les célébrations de Saint George.

la 7 septembre 1780, dimanche, le prêtre Juan Bautista Domenech a pris des bains, des Rome, une relique de notre patron, donnant lieu à la partie Relic, en attente, à partir de cette année, le premier dimanche de Septembre.

Nous considérons que le premier chroniqueur de nos partis à Valence botaniste Antonio José Cavanilles, qui 23 d'Avril 1792, étant dans des baignoires, enregistrement écrit dans ses « tours portables » de nos Maures et Chrétiens:

« Dès que nous avons quitté la forêt de pins et de voir le château et la ville de Bañeres construit sur une Montecito, et au-dessus de ce château, ses rues escarpées, et tout couvert tertre à l'est par une montagne, cette branche ou de la première étape et est dit être Mariola. Bañeres faisaient ce jour-là de la fête de Saint-Georges, qui a continué dans l'autre avec un bruit de coups de feu et des attaques, représentant la prise du château par les Maures et le barrage plus tard fait que les chrétiens ".

A partir de ce portable extrait l'essence de nos fêtes religieuses: la célébration de la Journée de Saint George. On peut donc dire que les Maures et les chrétiens Mariola célébrée chaque année, et de façon sporadique, à la fois, en l'honneur du saint patron.